[ Back ]

Title

Syndrome physiologique de dispersion et conséquences sur les stratégies d’histoire de vie : approches empiriques dans une population fragmentée de passereaux migrateurs

Author Charlotte RÉCAPET
Director of thesis Dr Pierre Bize
Co-director of thesis Dr Blandine Doligez
Summary of thesis Mon projet de thèse a pour objectif d’étudier le rôle du stress oxydatif comme médiateur entre le comportement de dispersion et les stratégies d’histoire de vie. Il est basé sur une combinaison d’approches corrélatives et expérimentales sur une population fragmentée d’un petit passereau migrateur, le gobe-mouche à collier Ficedula albicollis. Cette population fait l’objet d’un suivi à long terme par le baguage des adultes et des jeunes au nid. Le projet s’articule autour de deux axes de recherche majeurs. Le premier axe vise à mettre en évidence l’existence d’un syndrome physiologique liant le comportement de dispersion, l’activité métabolique et le stress oxydant grâce à des mesures physiologiques directes et indirectes. Le second axe consistera en une étude empirique, et potentiellement théorique, des conséquences d’un tel syndrome physiologique sur les trajectoires d’histoire de vie, et tout particulièrement la sénescence en termes de survie et de reproduction, en fonction du comportement de dispersion. Il cherchera notamment à caractériser les effets à court et long terme d’une augmentation expérimentale de l’activité métabolique en fonction de l’histoire de dispersion. Ce projet à l’interface entre écologie évolutive et écophysiologie devrait permettre de mieux comprendre les compromis à long terme dépendants du comportement de dispersion. Il ouvre des pistes pour anticiper les conséquences évolutives d’une pression de sélection qui favoriserait les individus dispersants, par exemple lors de changements globaux d’origine anthropique.
Status
Administrative delay for the defence
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing